Portrait artiste Arnaud Théval Depuis 1998, à partir de la relation entre individu et communauté, Arnaud Théval (né à Nantes en 1971) élabore des modes d’enregistrement et de diffusion d’images, fixes et en mouvement. L’ensemble des pièces qui compose son travail depuis cette date revêt un caractère expérimental dont l’enjeu peut être mis en regard des multiples recherches sur la tension individu/corps social proposées par les champs aussi divers que la sociologie, depuis La Psychologie des foules (1895) de Gustave Le Bon, l’ethnologie, la psychanalyse et la philosophie politique. Jusqu’en 2001, il a exploré les ressources sémantiques d’une figure, celle de corps en marche saisis individuellement par la photographie, détourés, puis replacés ensemble grâce à la technique du montage pour former des foules imaginaires. Il y a d’une part des pièces réalisées avec des communautés circonscrites au sein d’établissements publics (lycées publics et professionnels) et privés (des commerçants bruxellois, employés des Chantiers de l’Atlantique). D’autre part, certains dispositifs mettent en scène l’image de la communauté comme abstraction. Cette dimension l’amène à introduire dans ses modes d’interventions une poétique des territoires à partir de leurs usages politiques et de leurs zones de « frottements » ou de résistances. La plupart des images produites dans le cadre de ses projets sont conçues pour apparaître dans l’espace public où elles ont été élaborées. Des installations spécifiques permettent de les présenter dans l’espace du musée.

Télécharger le dossier de presse (format pdf)