Tenir, incertains

Arnaud Théval projet art contemporain : Tenir, incertains

Tenir, incertains

Résidence à l'institut Bergonié

La relation de l'hôpital au corps des patients constitue sans doute un espace sacré. Même l'individu tout puissant de nos sociétés, expert de son corps, figure maximisée de nos pensées libérales, se soumet docilement à cette discipline médicale, y compris lorsque dans les dernières évolutions du soin le renvoient finir ses soins chez lui, en ambulatoire.

Cette question de la maitrise des corps m'intéresse à des moments liés à l’arrivée de la mort, à la lutte contre et à son accompagnement dans l'univers hospitalier.

Présente dans nos pensées sans discontinuité, cette question de la fin de vie reste néanmoins terriblement lointaine dans nos quotidiens occupés que nous sommes à ne pas attendre du tout.

2017