Moi le groupe

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
l'issue

Moi le groupe
l'issue

Cet ensemble de pièces tend à développer des protocoles, questionnant les représentations, auprès de la population hétérogène des lycées professionnels.

Ces protocoles placent la dimension d’altérité au centre de la démarche artistique. Les enjeux du dispositif tendent à soumettre à des élèves d’un groupe la possibilité de se positionner sur des questions liées à leur image et à celle du groupe, à s’engager dans une situation, ainsi qu’à l’assumer publiquement ensuite. 
Les enjeux liés à l’image, à la représentation de soi vis-à-vis des autres et de l’institution trouvent un écho problématique.

La pièce "L'issue" est réalisée avec des lycéens de 1ère Bac pro maintenance.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe

Moi le groupe

Moi le groupe est le récit des projets artistiques engagés par Arnaud Théval impliquant les élèves, les enseignants et l’institution scolaire de plusieurs lycées professionnels. 

Ce livre, organisé en six chapitres, et imaginé à la manière d’un roman-photo, a pour sujet des groupes d’élèves confrontés à leur propre imaginaire et aux stéréotypes de leur futur métier. Travaillant sur les lycées et directement auprès des élèves, Arnaud Théval raconte ici ses « aventures » dans l’univers de l’enseignement, et propose de façon originale et inédite une nouvelle manière de faire entrer l’art à l’école. Chaque chapitre est ponctué par un texte écrit par Sylvain Maresca, qui a suivi Arnaud Théval dans ses déplacement et ses rencontres avec les lycéens.

2008

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
sous la peau

Moi le groupe
sous la peau

avec des lycéens de 1ère BEP Conduite et services dans les transports routiers.

À la stupeur générale, je leur demande de poser torse nu. Le groupe accepte, mais tous ne le feront pas. La situation devient électrique, il fait froid. Les autres élèves et enseignants des alentours sont estomaqués, un geste de défi d’un élève routier au premier plan et la situation s’arrête très vite.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Au boulot !?
expo maison des métallos

Au boulot !?
expo maison des métallos

L’exposition devient le lieu d’une mise en perspective des enjeux du projet artistique et de la question même d’exposer des œuvres conçues en lien étroit avec un contexte humain, social, politique et architectural.

La mise en espace de l’œuvre constitue une autre possibilité de lire et d’appréhender le travail. Ces expositions comme les conférences sont de nouvelles propositions mettant en espace de façon autre les oeuvres et leurs récits réalisées dans les lycées professionnels.


2012

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
manifeste bleu

Moi le groupe
manifeste bleu

avec des lycéens de 1ère Bac et Terminal BAC pro Menuiserie.

Tous mettent les mains dans les poches du bleu, sauf un qui debout sur sa boîte semble vouloir éviter l’amalgame au groupe – j’apprendrai plus tard que c’est le seul élève du groupe à abandonner la filière !

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
l'esquive

Moi le groupe
l'esquive

avec des lycéens BAC pro de la filiale Mise en Oeuvre des Plastiques.

Un autre rendez-vous sera manqué par les trois quarts des élèves. Ils m'esquivent. Un jour, je débarque par surprise, nous négocions une hypothèse d'image. Ils renversent la figure de l'ouvrier en bleu dont ils ont une image négative pour poser dans leur bleu comme des mannequins.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2

Moi le groupe 2

Au cours de ses visites, Arnaud Théval a réalisé de nombreuses photographies pour capter les situations et garder une trace de ces rencontres. Certaines d’entre elles sont devenues les œuvres à proprement parler du projet, les autres devenant des documents.

C’est cet ensemble photographique, et le récit écrit de ces entrevues, qui sont la base de ce livre imaginé à la manière d’un roman-photo.
On trouve également une série de fictions de Sylvain Maresca qui imagine ce qu’ont pu être ces rencontres du point de vue des lycéens. C’est de manière ludique qu’Arnaud Théval a choisi d’entremêler ses photographies à son propre récit, pour donner à voir de l’intérieur ce qui s’est joué au coeur des lycées.

2010

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
super x

Moi le groupe
super x

avec des lycéens de 1ère Bac pro Hôtellerie.

À mesure que nous gagnons l’endroit à pied, le groupe se scinde en deux. Les Super favorables et les Super contre, l’enseigne de l’hypermarché est évidemment bien loin de représenter leur corps de métier. On ne joue pas avec ça, protestent certains.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2
dynastie(s)

Moi le groupe 2
dynastie(s)

avec des lycéens de 1ère Bac pro Maintenance des Équipements Industriels.

Le bleu de travail est-il objet de honte ou de fierté ? La partie de ping-pong débute, avec une succession de partis pris opposés. Entre la fierté des uns et le déni des autres, c’est une lutte qui s’installe, comme un jeu entre eux et vis-à-vis de moi.

2009

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2
roses fantômes

Moi le groupe 2
roses fantômes

avec des lycéennes de seconde Métiers et Industries de la Mode.

Elles se préparent comme pour une séance de photographie de mode. L’incroyable se produit : elles se trouvent très belles et commencent à affirmer des positions plutôt élégantes devant l’appareil. Les regards se font plus séduisants et les poses aussi. Elles semblent prendre plaisir à poser de la sorte, mais dans la classe et en tenue professionnelle, c’est surprenant.

2009

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2
la marque noire

Moi le groupe 2
la marque noire

avec des lycéens de seconde Hygiène environnement.

Dans la caverne d’Ali Baba, les élèves vont s’approprier à toute vitesse l’idée simple de jouer avec les outils du travail et révéler par là même leur grande capacité à l’autodérision. Dans l’effervescence la plus totale, chacun cherche comment se construire un look : c’est le carnaval avant l’heure. Mais pas de ridicule, juste des clins d’œil à l’histoire de l’art avec ce pierrot et des pauses de stars de cinéma pour d'autres. Pris au jeu, ils inventent des figures de mode totalement improbables.

2009

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2
retiens-moi

Moi le groupe 2
retiens-moi

avec des lycéens de élèves de seconde bac pro Secrétariat et comptabilité.

Ces séances révèlent la pression qu’ont les élèves : ne pas exploser de rire, se contenir, bien paraître, esquiver les remarques des autres, se représenter dans le bon rôle. Le petit bureau ne peut contenir que des petits groupes d’élèves, sans quoi, il eut été impossible d’éviter un naufrage collectif sur les rives du fou rire général. C’est en tenue de travail que nous nous retrouvons la semaine suivante. Mais comme celle-ci n’est pas fournie par le lycée, chacun l'interprète à sa façon.

2009

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 2
les aimants

Moi le groupe 2
les aimants

avec des apprentis de seconde Parc et Jardins.

Dès lors, rien n’interfèrera : ils ont l’objet manquant. Ils tournent autour et regardent de plus près. L'appareil photo disparaît à ce moment là. Plus besoin d’outils, ni de carburateurs et encore moins d’artifices ; cette passion se trouve mise en évidence par une attirance presque physique : ils sont comme des aimants. L’attitude du groupe et le geste de l’un d’entre eux suffiront à me mettre à distance. Entre eux, un lien invisible mais terriblement rassembleur se révèle.

2009

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 
épilogues

Moi le groupe
épilogues

Cette dernière étape de Moi le groupe présente une autre démarche dans la relation à l’image de ces lycéens. Mais le protocole mis en oeuvre cherche toujours à créer une brèche dans les représentations, à produire une situation inédite où les artifices sont mis à mal. Ce livre constitue l’épilogue de cette oeuvre sur les lycées professionnels.

Chaque chapitre conclut une histoire qui a débuté dans le volet précédent (Moi le groupe 2). Des photographies sont installées dans les entreprises, comme une mémoire vive, et le livre devient, pour finir, l’espace principal de l’oeuvre.

2013

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 3
bleu jaune

Moi le groupe 3
bleu jaune

avec des élèves de terminale bac pro maintenance des équipements industriels du lycée professionnel Heinlex de Saint-Nazaire et des rippers de la Carène.

Malgré l’heure, 5 h 45, le froid et la nuit, aucun des élèves ne manque au rendez-vous. Ils arrivent, seuls ou en groupe, déjà en tenue de travail, sacs de provisions à la main. Certains sont encore ensommeillés, presque incrédules de se retrouver là.

Pour ce troisième et dernier volet de Moi le groupe, je retrouve les élèves côtoyés dans Moi le groupe 2 lors de leur première année en bac pro, à l’occasion de rencontres imaginées spécialement pour le projet, dans diverses entreprises.

2010

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 3
les aimants vs les aimants

Moi le groupe 3
les aimants vs les aimants

avec des apprentis de première parc et jardins du CFA Narcé à Brain-sur-l’Authion et des employés de l’espace Émeraude aux Ponts-de-Cé.

Chaque groupe est face à l’autre, comme face à un miroir. Nous réalisons un remake de la photo dans laquelle les élèves posent sur le motocycle flambant neuf. Mais nous restons dans l’atelier, un ancien motoculteur en réparation fera l’affaire.

2010

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 3
roses diffuses

Moi le groupe 3
roses diffuses

avec des élèves de 1ère mode et vêtements du lycée professionnel La Roseraie d’Angers et des employés de l’entreprise Court Métrage.

L’entreprise est transformée en podium pour des élèves dont l’avenir semble à la fois tracé et incertain. En aparté, on évoque le décalage entre les vieux rêves de mode et cette réalité moins glamour. Les stages en entreprise semblent même avoir confirmé certaines craintes.

2010

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe 3
l'hyper précieux

Moi le groupe 3
l'hyper précieux

avec des élèves de terminale bac pro tertiaire du lycée polyvalent Jean Monnet des Herbiers et des employés de la Mairie des Herbiers.

Du point de vue des lycéens, il y a un manque d’élégance. Du point de vue du personnel administratif, il n’en faut pas trop pour rester au niveau de l’administré. Et tous de s’interroger : quelle serait la tenue adaptée pour ce travail ?

2010

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
le vestiaire

Moi le groupe
le vestiaire

Le moment de se changer est un temps collectif et tendu. L'enseignant munit de ses clés vient ouvrir des placards grillagés dans lesquels sont rangés les bleus de travail. Le jeu est un mémory dans lequel chaque élève apparaît deux fois. À deux moments de son changement d'habits ce qui a pour effet de complexifier sa reconnaissance. Une petite mélodie accompagne chaque carte. Le but du jeu est de retrouver les duos de cartes dans un minimum de temps.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
dégriff mop

Moi le groupe
dégriff mop

Lors de la première rencontre, les lycéens de première bac pro plasturgie au lycée professionnel Le Mans sud n'avaient pas souhaité être photographiés en tenue de travail. Les élèves sont très attachés à leur look individuel. Après plusieurs esquives, dont la supposée perte des clés des casiers, nous parvenons à un deal. Le jeu vidéo retrace cette histoire à l'envers. Le but du jeu est de voir les lycéens en tenue civile. Afin d'y parvenir, le joueur doit attraper le plus de logos possible, en évitant les objets en plastique et les moules en fonte. Des points de vie supplémentaire apparaissent sous forme de petites îcones en couleur.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
hold up

Moi le groupe
hold up

La formation exige que les élèves en bac pro hôtellerie au lycée professionnel Bertin à Saumur, se séparent de tous leurs objets personnels afin d'être le plus lisse possible lors du service en salle. Ils doivent se défaire des pendentifs, des bagues, des montres, ajuster leur coiffure et gommer leurs tatouages. Ce délestage des objets personnels est mal vécu par les élèves. La formation se poursuit avec un travail stricte sur l'attitude corporelle à adopter. Le jeu vidéo propose de rendre aux élèves leurs bijoux. Quatre niveaux sont à réussir pour faire apparaître chaque élève : la vie de château, l'ordre des choses, super et coup de feu.

2007

Arnaud Théval projet art contemporain : Moi le groupe
spice invader blue

Moi le groupe
spice invader blue

Nous construisons avec leurs boîtes à outils des formes qui prennent sens dans les lieux qu'ils ont retenu. Le portail électrique du lycée ne s'ouvre qu'avec un pass et lorsqu'ils décident de construire un cercle passant du dedans au dehors, celui-ci se dérègle. C'est au même moment que la sonnerie de la récréation retentit. Ce Spice Invader consiste à libérer les menuisiers prisonniers de vaisseaux inspirés de l'architecture du lycée. Le but du jeu est de rendre visible le groupe et de garder les grilles ouvertes.

2007