Underwood

Théval creche se défaire
Théval creche se défaire

Underwood (2011), pièces sur le mur traversant tout le bâtiment, comprenant le sas, 235 x 1000 cm : tirage direct sur dibon incrusté dans un mélaminé dégauchi, peinture laqué et néons Bureaux : affiches contrecollées sur les murs, 172 x 316 cm, 274,5 x 127 cm, 268 x 324 cm. Crèche inter entreprise Escale des doudous, Saint-Nazaire.

Commande privée.

Déposer son enfant à la crèche est un moment délicat de la journée. Cette séparation travaillée comme un rituel s'accompagne de l'objet transitionnel devenu incontournable : le doudou. L'oeuvre s'appuie sur le cheminement réalisé par les enfants et leurs parents depuis l'entrée jusqu'aux salles. Lors de ces passages quotidien, les enfants apprennent à quitter leurs parents et vice-versa. L'objet lié à ce moment est symboliquement le doudou, qui permet ce lien affectif du passage de l'espace familier à l'espace commun. Comme issue de ce monde familier mêlant quotidien et images enfantines, l'enfant déguisé est ici représenté déambulant puis s'extrayant de ces habits «imaginaires» et finissant par laisser de côté cette seconde peau et son doudou.

Theval crèche underwood
Underwood (2011), détail. Vue depuis le sas d'entrée.
Théval crèche underwood
Underwood (2011), détail.
Theval crèche underwood
Underwood (2011) détail.
Theval crèche underwood plan
Underwood (2011), plan.

 

Theval crèche underwood bureaux
Theval crèche underwood bureaux
Theval crèche underwood bureaux