Les foules conviées

Arnaud Theval, document le tigre et le papillon Les foules conviées (2018) colloque nationale à l'Énap, Agen.
Arnaud Theval, document le tigre et le papillon Les foules conviées (2018) colloque nationale à l'Énap, Agen.

Ce que la formation fait aux individus
Colloque national Enap, Agen (2018)

Voir le programme

Les foules conviées, la formation comme système symbolique
contribution écrite avec Guillaume Brie, enseignant-chercheur en sociologie, École nationale d’administration pénitentiaire, France ; Cécile Rambourg, enseignant-chercheur en sociologie, École nationale d’administration pénitentiaire, France ; Arnaud Théval, artiste, France.

Résumé : « Les foules conviées » est le titre d’un chapitre d’un des ouvrages de l’historienne Arlette Farge dans lequel l’auteure examine la mise en scène d’une forme de souveraineté. La partie de ce texte constitue aussi le point de départ d’un travail d’analyse des dimensions symboliques de l’institution à partir de réflexions menées par un artiste et deux sociologues sur la question de la formation des individus dans une école professionnelle. Cette communication à trois voix s’inscrit précisément dans l’axe 1 Corps et formation du colloque et propose d’interroger la manière dont une institution de formation s’y prend pour exister en tant qu’image et permettre ainsi aux individus d’appréhender véritablement les dimensions corporelles – au double sens du corps physique et du corps en tant qu’institution – du métier.
Autrement dit, il s’agira, à partir d’éléments empiriques recueillis par des travaux sociologiques et artistiques, de problématiser les liens puissants existants entre d’un côté, la narration hyper-performante de l’institution, c’est-à-dire la façon notamment dont elle se montre à partir de codes, de rituels, de symboles ; puis, de l’autre, la manière dont cela devient une réalité de gouvernement des individus dans l’exercice de leur formation. Toutefois, l’analogie avec le texte de Farge permettra de dire en quoi l’histoire de l’individu dans le groupe n’est finalement pas si importante puisqu’il est construit, d’une certaine manière, en tant que « foule » par l’institution. Ainsi on peut penser que l’image renvoyée par cette dernière aura pour vocation de constituer une unité dans laquelle tout le monde sera convié à se fondre. Pourtant surgit là un paradoxe : l’institution crée une image dans laquelle elle place à distance l’individu, censé être, dans le même temps, la force du groupe. Conséquemment, l’image d’un collectif d’élèves ne crée-t-elle pas potentiellement une situation dans laquelle tout le monde s’y retrouve mais sans nécessairement s’y reconnaitre ? Dans cette perspective – à savoir dans une dimension politique – nous porterons un regard particulièrement attentif à l’expérience des acteurs (qu’ils soient élèves ou formateurs) pour donner à voir le mouvement de constitution de discours, de pratiques, de rapports de pouvoir et de subjectivités à l’œuvre dans la construction d’une image de, sur et dans l’institution aux contours à tout le moins incertains.    

Document Anaud Théval (Le tigre et le papillon) 2018, Les foules conviées (2018) colloque nationale à l'Énap, Agen.
Arnaud Théval, document Le tigre et le papillon (2018) colloque nationale à l'Énap, Agen.

Lire la contribution

Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.
Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.

 

Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.
Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.
Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.
Vues de l'exposition "Ma grande histoire" (2018) les moments de l'incorporation des élèves dans l'administration pénitentiaire, dix formats 100 x 120 cm, l'Énap à Agen.