Proximités

Proximités (2001), sérigraphie 300 x 400 cm. Le Grand Café, centre d'art contemporain. Saint-Nazaire.
Proximités (2001), sérigraphie 300 x 400 cm. Le Grand Café, centre d'art contemporain. Saint-Nazaire.

En touchant les Chantiers, l'artiste renvoie à l’identité de la ville tout entière que l’on sait intimement liée à l'histoire économique et sociale de l'entreprise. Cette histoire a forgé un imaginaire collectif qui s’incarne entre autres à travers la figure du groupe. (2001)

Theval proximités, ouvrier marchant Saint-nazaire
Sans titre (2001), format 120 x 170 cm.

Proximités (2001) formats 400 x 300 cm. Installation dans les chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire Exposition au centre d'art contemporain Le Grand Café. Une co production du Centre d'art contemporain Le grand Café, de la Ville de Saint-Nazaire et d'Alstom, les chantiers de l'Atlantique.

Avec Proximités, Arnaud Théval n’a pas simplement conçu une exposition mais un véritable projet qui fait écho à quelques traits essentiels de la réalité de Saint-Nazaire, à savoir l’espace et le territoire qui comportent un réel enjeu de représentation. La démarche déplace ces questions dans le champ du politique, au sens grec du terme, c'est à dire sur le terrain d'une communauté de personnes, en interrogeant les notions d’identité collective et individuelle au sein d’un groupe significatif que sont les treize milles personnes travaillant sur le site des Chantiers de l’Atlantique.
En touchant les Chantiers, il renvoie à l’identité de la ville tout entière que l’on sait intimement liée à l'histoire économique et sociale de l'entreprise. Cette histoire a forgé un imaginaire collectif qui s’incarne entre autres à travers la figure du groupe.

Sophie Legrandjacques, directrice du centre d'art

Théval Grand café st nazaire
Proximités (2001), vue de l'exposition © Stéphane Bellanger.
Theval proximités saint nazaire chantier
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.
Theval chantier de l'atlantqiue
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.

Figures de proximités, par Emmanuel Hermange, historien et critique d'art
Je décidai que l'homme pouvait projeter en dehors de lui-même, par tous les actes de son mouvement, une quantitié de force qui devait produire un effet quelconque dans sa sphère d'activité. [...] Qui de nous pense à marcher en marchant ? Personne. Bien plus, chacun se fait une gloire de marcher en pensant. [...] Les hommes condamnés à répéter le même mouvement par le travail auquel ils sont assujettis ont tous dans la démarche le principe locomotif fortement déterminé. »
Honoré de Balzac, Théorie de la démarche (1833).
L'ensemble des projets réalisés par Arnaud Théval depuis la fin de sa formation à l'École régionale des beaux-arts de Nantes est marqué par la cohérence que leur donne une figure, celle de l'individu social. C'est-à-dire l'individu intégré dans son groupe, tel que Hegel l'a identifié dans une dialectique de la famille, opposée à une dialectique de l'individualité qui concerne la physique dite naturelle. Plus précisément, l'individu auquel donne corps Arnaud Théval est le produit d'une histoire théorique esquissée depuis Gustave Le Bon, et son intuition de la Psychologie des foules, jusqu'à Norbert Elias et sa Société des individus.

Lire sa contribution

Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.
Proximités (2001), détail des pièces installées dans les chantiers de l'Atlantique.