Le chemin de sa personne (PPP)

Arnaud Théval et CANCAN. Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN. Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.

Le chemin de sa personne (en cours)
Une proposition artistique et architecturale d’Arnaud Théval, de Jules Mansart et Tiphaine Berthomé de CANCAN en collaboration avec l’Institut Bergonié.

Les imaginaires, les mythologies et les croyances foisonnent dans chacun des récits que nous entendons, sans pour autant qu’ils n’apparaissent autrement que dans des brides de récits à peine avoués du bout des lèvres par les professionnels, tant l’intime est recouvert d’un blanc maquillage, sans doute par pudeur ou par pouvoir. Cette dimension sacrée - celle précieuse et humaine qui agite chacun d’entre nous - se trouve reléguée après la technique du soin, après l’abstraction du lieu, après la lutte entre laïcité et religions, mais reléguée nulle part. Peut-être par défiance envers le magique, envers le singulier, envers la personne ?

Arnaud Théval et CANCAN le chemin de sa personne (2019), détail.
Arnaud Théval et CANCAN le chemin de sa personne (2019), détail.

L’objet manquant
Il manque toujours quelque chose à quelqu’un et une institution ne peut se remplir de chaque objet ou de chaque souvenir personnel. Néanmoins, elle peut être accompagnée à réfléchir à cette hospitalité symbolique proposée par un processus artistique, touchant à l’intime et ouvrant au jeu des symboles. Cet autre hospitalité consiste à accueillir un espace supplémentaire, gratuit et ouvrant vers une appropriation extra-ordinaire, celui de l’imaginaire.

L’œuvre «Le chemin de sa personne» est une composition à partir d’objets, de mots, de couleurs recueillis oralement lors de nos immersions et nos imaginaires. Celle-ci sera construite comme une série de petits abris de différentes tailles mêlant des images, des formes et des lumières. L’ensemble fabriquera un cheminement dans l’institution proposant un espace inédit qui par l’art invitera à cette dimension sacré et précieuse que chaque personne attend d’une hospitalité, quand la personne est justement fragilisée dans un contexte en pleine mutation.

THEVAL ET CANCAN PPP (2019) installation divers matériaux et projection.
Arnaud Théval et CANCAN. Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.

Ce P.P.P (performance, poétique et politique) est une phase de conception et de création du dispositif artistique conçu par Arnaud Théval, Jules Mansart et Tiphaine Berthomé architectes chez CANCAN se construit par trois actions impliquant les acteurs de l’hôpital. Nous abordons l’espace public et ses circulations en créant trois actions dans trois lieux clefs.

Le porche dans lequel nous installons un dispositif performatif impliquant les passants est un lieu central ouvert au vent, au cœur de l’institut.. Munis de projecteurs, d’un bureau de vote, d’un isoloir et d’une urne, nous invitons les passants à choisir les couleurs qu’ils aimeraient voir apparaître dans le passage. L’action a une dimension politique dans ce qu’elle révèle de la poétique de l’espace ainsi que dans la réplique d’un moment démocratique. Munis de pinceau de couleurs, nous réalisons des essais de couleurs sur le mur du porche. Cette mise en lumière symbolique et ludique du lieu et de ses carences permet de le renverser dans les imaginaires, un prétexte pour activer le regard des passants. 

Arnaud Théval et CANCAN, Le porche (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le porche (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le porche (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 1 le porche de l'hôpital Bergonié.

Le préau est un abri à vélo, occupé par le personnel de l’hôpital qui vient y fumer, il permet à chacun de s’y replier un peu. Il est transformé en une immense tente à paroles. La forme réalisée en tasseaux, en draps et en couverture de survie soulève la question de l’intimité dans les espaces de circulation. Elle est le prétexte pour évoquer les raccords entre les différents moments de vie qui se côtoient dans l’institution. L’action est éclairée de l’intérieur, munis de crayons, nous écoutons les personnels exprimer leurs points de vue sur l’hospitalité en construction et leurs relations au caché.

Arnaud Théval et CANCAN, Le préau (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le préau (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.

Une pergola est transformée en une immense chambre gonflable. Les patients sont invités à venir s’y projeter. Nous proposons de ralentir le rythme des passages en créant un espace de discussion dans une bulle lumineuse et colorée. Cet écart de l’impatience du  monde est constitué d’un dispositif vidéo retransmettant les échanges intérieurs. L’action de dépressurisation des rythmes vise à recueillir une parole intime et à faire émerger des paysages intérieurs, ceux avec lesquels viennent les patients.
 

Arnaud Théval et CANCAN, La pergola (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le préau (2019) dessin format 30 x 40 cm.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 2 le préau de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.
Arnaud Théval et CANCAN, Le chemin de sa personne (2018), action PPP 3 la pergola de l'hôpital Bergonié.