Qui ?

Arnaud Théval Qui accompagne qui ? Qui décide quoi ? (2022) Institut Bergonié, Bordeaux
Arnaud Théval Qui accompagne qui ? Qui décide quoi ? (2022) Institut Bergonié, Bordeaux

Qui accompagne qui  ?
Qui décide quoi  ?

Texte, photos, protocole et débat
Institut de lutte contre le cancer, Bergonié à Bordeaux

2022

La cellule éthique de l'institut Bergonié se saisit de l'opportunité de la célébration de la loi Kouchner sur les droits des patients, pour une mise en perspective dans le quotidien hospitalier. Invité à réfléchir avec eux sur les modalités de mise en œuvre du débat dans l'institut de lutte contre le cancer, je propose un protocole s'appuyant sur des extraits du texte de la loi et un court texte relavant des points critiques dans son application ou son interprétation. Une affiche est conçue puis des équipes de soignants s'installent dans les salles d'attentes des différents services pour débattre avec les patients. L'affiche devient le support de réception des points de vues, chacun.e écrit dessus. Puis l'ensemble des affiches produit le contenu permettant de structurer le débat à venir. La collection d'affiche appropriée par les mots des usagers de l'hôpital et le débat qui s'en suit deviennent l'œuvre «  Qui accompagne qui  ? Qui décide quoi  ?  ». 

Texte en vis à vis des articles de la loi
«  L'inscription dans la loi ne lève pas l'enjeu paternaliste de la relation. Sauf si ce n'est pas une réalité sur le terrain... Il y a un enjeu de pouvoir car le partage du pouvoir détenu par le médecin n'est pas si aisé. Les enjeux sont forts, la guérison, les séquelles, la mort et le médecin n'est pas lui-même très éclairé au sens psychique. La loi nous dit que le médecin n'est plus le seul sage. L'esprit de la loi c'est le partage. Et face à ce fait là, le médecin est démuni (?) et il ne sait pas bien faire culturellement. Il doit consentir mais de quelque chose dont il n'a pas la maîtrise.

L'horizon s'ouvre si le médecin consent à apprendre à accompagner, s'il met sa connaissance et sa compétence au service de la personne. Le patient est face à lui-même pour écrire ce qui est intimement, existentiellement ou spirituellement lui tient à cœur...avant qu'il ne puisse plus. Et cela pour éviter l'obstination déraisonnable, mais en même temps il ne faut pas tout faire porter au patient.
Désormais, il faut faire preuve de ce que l'on aurait pas dû.  »

Loi Kouchner 4 mars 2002
« Dans chaque établissement de santé, une commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge a pour mission de veiller au respect des droits des usagers et de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'accueil des personnes malades et de leurs proches et de la prise en charge.  »
 

Arnaud Théval Qui ? (2022), affiche à débat, format 80 x 120 cm. Institut Bergonié, Bordeaux.
Arnaud Théval Qui ? (2022), affiche à débat, format 80 x 120 cm. Institut Bergonié, Bordeaux.
Arnaud Théval Qui ? (2022), affiche à débat, format 80 x 120 cm. Institut Bergonié, Bordeaux.
Arnaud Théval Qui ? (2022), affiche à débat, format 80 x 120 cm. Institut Bergonié, Bordeaux.

 

Arnaud Théval Qui ? (2022), affiche à débat, format 80 x 120 cm. Institut Bergonié, Bordeaux.