Les liens de l'émancipation

Présentation de la pièce "Les liens de l'émancipation" (2016), document, Place Le tigre et la papillon, Enap à Agen.
Présentation de la pièce "Les liens de l'émancipation" (2016), document, Place Le tigre et la papillon, Enap à Agen.

Les groupes se succèdent. Si certains sont inquiets rien ne transparaît sur leurs visages. Ils viennent pour la plupart de Polynésie française. J’aimerais qu’ils me montrent l’objet souvenir, fétiche ou mémoire qu’ils ont amené avec eux depuis là-bas. Avec précision, ils me le détaillent avec beaucoup d’émotions dans un flot de paroles débordant. Les objets et leurs récits se mêlent dans un tissage étrange forçant les contraires. Des objets rappellent avec force les racines, les attachements tandis que d’autres invitent à s’en défaire comme l’on se défait de liens enfermant. La magie, l’amour, la famille, les gardiens ancestraux, Dieu et les petits rituels gambergent sur les rives imaginaires de ces mondes, j'associe trois figures déterminées par une même envie d’émancipation.

Les élèves surveillants de la 190 ème promotion viennent pour la plupart de Polynésie française. La durée de distribution des uniformes a été rallongée et le temps d’essayage s’étire parfois très longtemps après que le premier de chaque groupe a fini de revêtir son uniforme et attend avec les autres que les derniers arrivent. Ils attendent en blaguant, ils ne sont pas pressés, ils sont là pour huit mois. Je discute avec eux de mes travaux, de leurs pays et soudain l’un d’entre eux me demande s’il a le temps d’aller chercher les colliers de coquillages qu’il a dans sa valise. Le voilà déjà qui revient les bras chargés de colliers et le visage grave. Solennellement il m’en remet un en témoignage de l’attention que je lui porte, il m’embrasse et fait de même avec les dix-neuf autres élèves. Ils se serrent dans les bras, l’émotion est montée d’un cran. Certains retiennent leurs larmes. Ils posent tous dans leur tenue avec le collier autour du coup.

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Les groupes se succèdent. Je leur explique que j’aimerais qu’ils me montrent l’objet souvenir, fétiche ou mémoire qu’ils ont amené avec eux depuis là-bas. Entendu que là-bas peut-être de l’autre côté du globe comme à cinquante kilomètres.

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Timidement, seul ou par deux, ils frappent à la porte. La salle du premier étage me sert de studio photo. Délicatement, ils sortent de leur sac leur objet. Défont le papier qui parfois l’enveloppe. Précisement, ils me le détaillent avec beaucoup d’émotions dans un flot de paroles débordant puis se tarissant à la prise de son.

Extrait :
Il y a là des colliers de coquillage, du lait de coco, un pendentif avec un coeur et un oeil contre le mauvais oeil (...) une statuette d’un joueur de roulèr de l’Île de la Réunion dont il exprime la symbolique comme ça. «C’est un petit joueur de roulèr qui joue du Maloya, c’est un instrument de musique africain. Cette musique était jouée par les esclaves sur l’Île de la Réunion et était interdite par leurs maîtres, alors ils jouaient dans le dos de leurs maîtres» (...)

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Elle se détache les cheveux et dit «Mes cheveux parce que c’est la beauté d’une femme en Polynésie. Au temps de mes parents, ma maman quand elle était à l’école catholique des soeurs .. les cheveux pas peignés où il y avait des poux on lui rasait les cheveux. Aujourd’hui on se dit que nous avons de la chance d’avoir de beaux cheveux», (...)

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Une statuette en métal représentant un militaire du contingent français de l’armée de terre et une munition de 12,7 fusil mitrailleur AK 47 dont il fait revivre l’esprit avec beaucoup d’émotion dans la voix. «Cette statuette contingent français représente pour moi plusieurs missions ONU, OTAN dont celle-ci au Kosovo, en 1999. Elle me remémore ce que j’ai vu, les actions que nous avons pu faire. Notamment l’ouverture de l’entrée du contingent sur le territoire où vous découvrez le désastre effectué, plus rien, tout est à refaire, les corps sans vie. Nous étions sur les hauteurs, en descendant dans la vallée, nous découvrons les habitants calfeutrés et qui n’attendaient que ça que de revivre» (...)

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Les objets et leurs récits se mêlent dans un tissage étrange forçant les contraires. Des objets rappellent avec force les racines, les attachements tandis que d’autres invitent à s’en défaire comme l’on se défait de liens enfermant. La magie, l’amour, la famille, les gardiens ancestraux, Dieu et les petits rituels gambergent sur les rives imaginaires de ces mondes, tandis que je dessine avec force un assemblage de trois figures déterminées par une même envie d’émancipation. Il est touchant de voir chez ces futurs surveillants que la volonté de défaire, de déborder et d’assumer son histoire sont des actions de liberté revendiquées à l’entrée même d’un métier à l’image contraire.

Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.
Les liens de l'émancipation (2016) trois affiches 250 x 350 cm.

Lire l'épisode 6

theval enap discours premier ministre
theval enap promotion polynésiens
theval enpa les liens de l'émacipation